Thèse soutenue

La fidélisation des intérimaires permanents : une stabiblité négociée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cathel Kornig
Direction : André Grelon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

Le travail temporaire est apparu en France dans les années 1950 et s'est développé ensuite de façon exponentielle. Depuis son ancrage dans le paysage français, ce type d'emploi est présenté comme le paroxysme de la précarité. Les intérimaires cumulent instabilité de l'emploi, du travail et de la relation à l'employeur. Pourtant, 20 % de la population intérimaire souhaite momentanément rester dans l'intérim. Pourquoi cette minorité choisirait-elle la précarité ? L'analyse de l'interaction entre les stratégies des entreprises d'intérim et les conditions de travail des intérimaires met en évidence une gestion différenciée de la main d'œuvre intérimaire. Deux types coexistent : l'intérim de masse et l'intérim individualisé. Les intérêts des entreprises et des intérimaires permanents conditionnent une relation particulière d'emploi qui permet d'expliquer ce choix de l'intérim et de reconsidérer le lien jusqu'alors établi entre précarité de l'emploi et contrat à durée déterminée.