Thèse soutenue

Copie, simulacre et vérité chez Platon

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elsa Grasso
Direction : Alonso Tordesillas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Mettant en question une lecture qui détermine l'image, dans l'oeuvre de Platon, comme objet d'une critique aussi radicale que générale, cette étude entreprend de dégager une tendance platonicienne à distinguer deux formes de l'image : la copie et le simulacre (eikón et phantasma). Une première partie examine le sens de la copie dans les dialogues, son caractère de conformité, sa fonction didactique, sa valeur de représentation du modèle ou, en particulier, du logos. Une deuxième partie analyse la détermination, dans les dialogues, du simulacre comme représentation fausse, illusoire, ou plus radicalement comme apparence non évaluable en termes de vérité ou de fausseté. Une troisième partie est consacrée au Sophiste, qui exploite de façon structurelle la distinction des deux notions ; il s'agit de montrer que l'opposition des deux images s'y articule fondamentalement à celle de deux formes de logos, copie et simulacre constituant des figures de la vérité et de la fausseté du discours.