Thèse soutenue

Décisions publiques et légitimité politique : contribution des politiques publiques sportives à la gestion stratégique de la légitimité politique.Incidences sur le management de la décision publique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Georges Calixte
Direction : Michel Louis Martin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres, sciences humaines et sociales
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Antilles-Guyane

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'enjeu de la thèse est de comprendre la rationalité de la décision à partir d'une problématique mettant en exergue la légitimité politique comme condition de la prise de décision publique. Cette recherche est guidée par l'hypothèse suivant laquelle les choix publics,qui traduisent la decision politique ,entrent dans un processus visant ,d'une part, à réduire l'incertitude environnementale qui pourrait menacer la légitimité politique ,d'une part, à préserver les ressources nécessaires au développement de cette légitimité. D'un point de vue méthodologique ce sont les politiques publiques sportives menées par les collectivités au cours des 5 derniières années qui ont constitué notre terrain d'étude. Elles étaient plus à même de rendre compte de la décision politique pour en être la résultante. Nous avons opté pour la démarche comparative à partir des deux espaces que sont les l'Hérault et la Guadeloupe. Autour de catégories d'analyse centrales puisées dans le champ de l'analyse stratégique, nous avons privilégiéle pluralisme théorique en sollicitant d'autres catégories issues de l'analyse des politiques publiques,d'un point de vue néo-institutionnel,cognitiviste et résiliaire. Il est apparu que la décision politique ,dans le secteur du sport ,tient sa rationalité de sa capacité à servir de support à 4 stratégies de légitimation: -l'appropriation de fait des compétences par les acteurs politiques - la construction d'un référentiel de l'action publique -le contrôle de l'inscription des problemes à l'agenda politique -la mise en place d'un réseau. Chacune de ces stratégies prend des formes particulières en fonction de trois règles du jeu qui sont:le respect des prérogatives de l'élu politique,la contribution rétribution et la subsidiarité. La nouvelle gouvernance pour asseoir un développement durable ne peut faire l'économie d'une gestion des rapports entre acteurs politiques au regard de ces règles et stratégies.