Thèse soutenue

Etude antigénique et fonctionnelle des glycoprotéines d'enveloppe d'isolats primaires du virus de l'immunodéficience humaine de type I

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sarah Lebigot
Direction : Philippe Roingeard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Tours

Mots clés

FR

Résumé

FR

Dans la perspective d'une prévention de l'infection par le VIH-1, les isolats primaires, représentatifs des souches virales rencontrées au moment de la primo-infection, sont des cibles à privilégier. Cependant, notre laboratoire a montré que le niveau d'expression à la surface cellulaire des glycoprotéines d'enveloppe des isolats primaires est plus faible que celui des glycoprotéines d'enveloppe de virus adaptés. Un ensemble de constructions de protéines chimères a montré que le domaine luminal de la gp41 est impliqué dans cette faible exposition des glycoprotéines des isolats primaires. De plus, une étude antigénique comparative de l'ensemble des constructions réalisées vis a vis de trois anticorps neutralisant le VIH-1, a montré l'influence de la gp41 des isolats primaires sur la reconnaissance de la gp120 d'une souche adaptée. Ces résultats permettent de mieux comprendre les particularités fonctionnelles et antigéniques des glycoprotéines d'enveloppe d'isolats primaires du VIH-1. La faible expression de surface des glycoprotéines d'enveloppe pourrait peut-être expliquer le phénomène d'échappement du virus au système immunitaire dans la phase précoce de l'infection. Par ailleurs, nos constructions de protéines chimères pourraient constituer des constructions optimisées pour des perspectives vaccinales