Thèse soutenue

Frontières et rêveries des origines dans l'oeuvre d'Henri Troyat

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Raïssa Telechova
Direction : James Dauphiné
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue et littérature françaises
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Toulon
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Toulon et du Var. Faculté de lettres et sciences humaines

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Etude systématique des œuvres d'Henri Troyat consacrées à sa patrie d'origine, la Russie. Celles-ci sont composées, d'une part, de la représentation sous forme romanesque de la vie en ancienne Russie, et, d'autre part, de nombreuses biographies de souverains et personnages russes célèbres. La première partie de la thèse est consacrée à la description de l'univers franco-russe. La seconde partie présente l'homogénéité et i'hétérogénéité du texte littéraire. Henri Troyat peut être à la fois auteur, narrateur, personnage principal dans des romans où la fiction se mêle à la réalité. Naturalisé Français à l'âge de vingt-et-un ans, il entreprend aussitôt une carrière romanesque couronnée très vite par le prix du roman populiste et le prix Concourt, il se consacre à un dialogue de deux cultures dont il est peut-être le seul à posséder la clé. C'est ce que l'on s'est efforcé d'analyser dans cette seconde partie de la thèse. Dans la troisième partie sont présentées les éminiscences russes précises se référant à ses textes et à ceux des auteurs classiques russes les plus célèbres. Les russismes, les citattens, les chansons constituent une sorte de florilège que Ton a essayé de présenter dans sa grande diversité et sa grande beauté. La lecture de l'œuvre considérable d'Henri Troyat donne grâce à la fiction romanesque, servie par une remarquable rédaction et contrôlée en permanence par des références familiales précises, une vision incomparable de la Russie éternelle et de son histoire. L'annexe mérite mention, car elle constitue un important glossaire où l'on retrouve des mots français russifiés en abondonnant leur signification initiale.