Thèse soutenue

Histoire et communication organisationnelle : l'écriture de l'histoire de l'entreprise française

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elizabeth Gardère
Direction : Alain Calmes
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Rennes 2

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse rend compte de la montée en puissance des pratiques d'écriture et de recherches en matière d'histoire d'entreprise. Elle explore d'abord les mutations dans l'espace entrepreneurial français depuis 1950, avec la naissance de l'entreprise moderne inspirée du modèle américain, et montre comment la notion de corporate culture a catalysé les savoirs managériaux. Elle témoigne de l'essor de l'histoire organisationnelle marqué par un véritable mouvement de théorisation dans le sillage, ou non, de la Busines History initialisée par Alfred D. Chandler. Elles explore les formes et les fonctions de la mémoire organisationnelle. Elle analyse l'écriture de l'histoire organsationnelle liée aux contraintes et aux possibilités de l'histoire d'entreprise. Elle dévoile le rapport existant entre l'histoire d'entreprise et la communication stratégique, en envisageant la dimension opérationnelle de l'histoire appliquée aux entreprises. Elle se demande si la dimension historique peut constituer un axe communicationnel valide. Cette thèse questionne aussi les normes et les règles de terrain en se demandant si on doit prendre en compte le document et les procédures techniques dans le cadre d'une analyse historique. Elle comporte des compte-rendus d'études de terrain concernant les entreprises Némesia, Valéo, et les Chantiers de l'Atlantique, analyses résultant de l'immersion participante et de l'observation directe de l'auteur dans ces institutions.