Thèse soutenue

Abords du diagnostic différentiel : névrose, psychose, perversion dans l'enseignement de Freud et de Lacan

FR
Auteur / Autrice : Pierrick Brient
Direction : Jean-Claude Maleval
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie clinique et pathologique
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Rennes 2

Résumé

FR  |  
EN

Il s'agit de questionner le diagnostic structural dans la clinique analytique, à partir de la fonction du fantasme fondamental. Dans son approche névrose/psychose, Freud soutient soit une position structurale tranchée, soit un point de vue nuancé. Son abord de la paranoi͏̈a en témoigne. Doit s'adjoindre à sa position une perspective diachronique. En dégageant la forclusion du Nom-du-Père, Lacan promeut une approche structurale stricte qui prolonge Freud et qui est poursuivie avec l'accent sur la jouissance, l'objet a et le pousse-à-la femme. Ce jusqu'au hors-déclenchement, aux stabilisations, tout particulièrement les suppléances. En psychanalyse, la fonction du diagnostic est d'abord celle du repérage préléminaire, qui entraîne une modalité transférentielle. D'où la portée que prennent le désir du praticien et sa formation : ceux-ci concernent un terme de l'analyse qui est traversée du fantasme fondamental, "un enfant est battu". La reprise de la fonction structurante du fantasme permet de préciser les positions névrotiques, perverses et psychotiques, comme moyens d'y faire avec le pas-de-pénis de la mère.