Thèse soutenue

Les conventions comme forme de coordination dans les entreprises soviétiques et post-soviétiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Rouslan Koumakhov
Direction : Olivier Favereau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a pour objectif d'analyser le comportement des entreprises russes afin d'expliquer l'incompatibilité entre la dynamique de la production et la dynamique du chômage en Russie post-soviétique. Elle est structurée autour de l'idée que les mécanismes de coordination intraorganisationnels jouent un rôle essentiel dans l'adaptation des firmes russes aux perturbations systémiques. Dans la première partie, nous développons une grille théorique qui est liée au programme de recherches de l'Economie des Conventions. Le retour au paradigme de Herbert SIMON a permis d'approfondir le sujet, en soulignant le lien entre la rationalité limitée et le rôle coordinateur des conventions dans les entreprises. Dans la deuxième partie, nous avons présenté les faits comparés concernant les entreprises soviétique et post-soviétique. Nous avons montré que le fonctionnement des deux types d'entreprises s'appuie principalement sur les règles et les compromis informels. Nous soutenons que le problème essentiel de l'entreprise russe ne réside pas dans les sureffectifs, mais dans le manque de compétences et par conséquent dans la pénurie de certaines catégories de salariés. L'application de notre approche théorique aux entreprises soviétiques et russes a permis de clarifier les types de conventions qui ont structuré les formes d'organisation permettant une flexibilité interne en matière de production et d'emploi.