Thèse soutenue

Unité accentuelle en français et en tchèque : caractérisation structurelle et acoustique

FR
Auteur / Autrice : Tomáš Duběda
Direction : Jean-Yves DommerguesMarie Domalska
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres, sciences humaines et sociales
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR  |  
EN

La présente thèse réfléchit sur la segmentation prosodique, sur sa place à l'intérieur du système prosodique et sur ses relations avec les facteurs linguistiques. Son but est de caractériser l'unité accentuelle dans une perspective universaliste, puis spécifiquement en franÇais et en tchèque. La comparaison expérimentale est basée sur un corpus bilingue. L'unité accentuelle peut être caractérisée à travers un ensemble de corrélats structurels et acoustiques, dont certains se sont avérés étonnamment similaires dans les deux langues : malgré des différences fondamentales qui existent entre le franÇais et le tchèque (accent primaire, qui est final en franÇais et initial en tchèque, nature acoustique de l'accent, structure morphologique analytique en franÇais et synthétique en tchèque), la longueur moyenne de l'unité en syllabes, la présence d'isochronie, l'allongement final, les contours intonatifs et le comportement de l'intensité obéissent aux meme principes sous-jacents, qui prennent toutefois des dimensions différentes selon la langue concernée. L'accent, qui a une position fixe dans les deux langues, est souvent pris comme le principal critère de segmentation. Comme ses corrélats acoustiques sont loin d'être univoques, il est nécessaire d'adopter une vue moins restrictive de la segmentation prosodique, une vue qui tiendrait compte de la cohérence interne de l'unité accentuelle, et dans laquelle l'accent serait défini d'une faÇon configurative.