Thèse soutenue

Rôle du NO et de la NO-Synthaxe inductible dans deux modèles de néovascularisation oculaire : brûlure cornéenne et rétinopathie ischémique proliférante

FR
Auteur / Autrice : Florian Sennlaub
Direction : Olivier Goureau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie cellulaire
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 5

Résumé

FR

L'influence du "nitric oxide" (NO) et de la NO-Synthaxe inductible (iNOS) sur la néovacularisation oculaire sont inconnus. Nous avons étudié le rôle de iNOS, en utilisant des souris invalidées pour son gène, dans deux modèles murins de néovascularisation oculaire différents : la brûlure cornéenne et la rétinopathie ischémique proliférante. Nous démontrons que iNOS est exprimée dans le tissu granulomateux de la brûlure cornéenne, ainsi que dans la rétine ischémique. Le NO produit par iNOS inhibe la vascularisation localement dans les deux modèles. De plus, dans la rétine, la néovascularisation intra-vitréenne, à plus grande distance, est encouragée. Dans la rétine ischémique, nous observons une diminution d'expression de VEGF et de VEGFR2 dans les cellules adjacentes à l'expression de iNOS ce qui pourrait expliquer l'effet anti-angiogénique locale détecté. En outre, l'expression de iNOS dans la rétine ischémique, induit une mort de cellules rétiniennes par apoptose et une dégénérescence locale de la rétine. Un stress "nitrosatif", entraînant une nitration de résidus tyrosine, observée dans la rétine exprimant iNOS, pourrait être en partie responsable de cette dégénérescence. Ces résultats démontrent que le NO, et la iNOS en particulier, jouent un rôle crucial dans la néovascularisation oculaire.