Thèse soutenue

La sculpture dans les pays des Gaves et de l'Adour : Le mirage régionaliste

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Pierre Mélot
Direction : Bruno Foucart
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de l'art et archéologie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Le but de cette thèse est d'analyser la diffusion de la sculpture régionaliste de 1900 à 1950, dans le Sud-Ouest de la France, c'est-à-dire dans les départements des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Cet art se développe d'abord sur les monument aux morts, puis il est utilisé à titre décoratif par les architectes qui créent les styles néo-basque et néo-landais. Contrairement à l'architecture régionaliste, la sculpture rencontre un écueil : il n'existe pas vraiment de sources vernaculaires qui puissent légitimer sa création. Cependant, elle s'impose bel et bien jusque dans les productions d'atelier des artistes. A partir de l'étude du contexte culturel dans lequel elle s'élabore et de l'observation minutieuse des grands thèmes iconographiques traités par les sculptures, cette thèse tente de démontrer que la sculpture régionaliste s'inscrit dans le vaste mouvement de quête et de reconnaissances identitaires qui balaie le monde occidental dans la première moitié du vingtième siècle.