Thèse soutenue

L'imaginaire du corps dans la fiction romantique autour de 1830

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Kerlouégan
Direction : Pierre Brunel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature comparée
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Notre travail vise à apprécier l'image et la poétique du corps dans la fiction romantique française de 1820 à 1840. Lieu essentiel de l'imaginaire romantique, le corps emblématise la tension entre le réel et le fantasme. Victime de l'histoire, la chair prouve aussi qu'elle est capable d'énergie, s'instaurant ainsi comme un auxiliaire au désir. Mais elle se heurte à nouveau à sa limite essentielle, sa matérialité : maladie, impuissance, difformité témoignent de sa force d'inertie, qui entrave l'aspiration à l'infini. Comment, dès lors, dépasser cet objet fini qu'est le corps, si ce n'est en le recomposant hors du temps ? Le corps angélique, le corps oriental, le corps plasticisé sont autant d'incarnations d'une chair idéale, refuge contre les aléas de l'histoire. Tout concourt à l'élaboration, en dernier lieu, d'une physique de l'écriture, qui assimile le texte à un corps, annulant par là même les apories de la représentation.