Thèse soutenue

Populations noires et politique dans le Pacifique colombien : paradoxes d'une inclusion ambigu͏̈e

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Carlos Efrén Agudelo Alvarado
Direction : Christian Gros
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La population noire colombienne représente le 18% des habitants de ce pays. Cette population est majoritaire dans la région du Pacifique. Cette thèse montre les mécanismes d'intégration du Pacifique à la société nationale et la construction historique de formes de participation et de leaderships politiques noirs que se sont développés dans la région jusqu'à la période contemporaine. Au début des années 1990 s'est produit un "point de rupture" que s'inscrit dans un contexte global qui accorde de l'attention à la question de la diversité ethnique et culturelle et de l'environnement. La Colombie signe en 1991 une Constitution présentée comme celle de la consolidation de la décentralisation, et la reconnaissance de la multiculturalité. Dans ce contexte, les "communautés noires" sont l'un des acteurs qui se construisent en tant que sujet politique différencié et le Pacifique devient territoire biodivers reconnu. Entre continuités et ruptures, le rôle du Pacifique au sein de la nation colombienne et les formes de participation politique des populations noires reflèteraient le caractère historiquement ambigu de leur inclusion dans la société. Ambigui͏̈té causée par une oscillation récurrente entre intégration et exclusion, entre reconnaissance et marginalisation. La violence est le seul aspect par rapport auquel l'intégration du Pacifique et de ses habitants semble peut-être ne plus revêtir le caractère ambigu de leur présence dans la société colombienne. Le Pacifique s'est converti en lieu stratégique du conflit armé que subit la Colombie et les populations noires sont parmi les secteurs de la société les plus affectés par ce fléau.