Thèse soutenue

Prostitution et colonisation : Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1960

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Christelle Taraud
Direction : Daniel Rivet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 1

Mots clés

FR

Résumé

FR

Dès la conquête d'Alger en 1830, l'administration française met en place un système coercitif visant à contrôler, réguler, concentrer, carcéraliser et capitaliser la prostitution en Afrique du Nord. Des bordels militaires de campagne (BMC) aux quartiers réservés (Bousbir à Casablanca, Abdallah Gu èche à Tunis. ". ), des maisons de tolérance aux établissements d'abattage, l'univers de la prostitution est transformé et marginalisé - notamment dans les grandes agglomérations urbaines -par le réglementarisme colonial et ses agents (policiers, médecins et patronnes de maison). Entre images et réalités, la question de la prostitution interpelle d'ailleurs avec acuité l'ensemble des composantes de la société ooloniale ("indigènes" et européennes ), en particulier au travers de la sexualité intercommunautaire. Entre conformité et innovation, entre licite (halaI) et illicite (haram), les prostituées constituent alors un groupe médian confronté à la domination masculine et coloniale.