Thèse soutenue

L'influence de la construction européenne sur les systèmes de partis des états membres

FR
Auteur / Autrice : Constance Terrier
Direction : Jean-Claude Colliard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science politique
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Paris 1

Résumé

FR

Les démocraties européennes connaissent depuis quelques décennies des phénomènes anti- européens qui ont pris une importance significative dans les paysages politiques. Partant de la constatation empirique du phénomène, nous avons rattaché ses mouvements, ( émergence et évolutions), aux théories de science politique. Ainsi, la confirmation d'un clivage européen au sein des systèmes partisans de l'Union trouvent un ancrage théorique solide par la prolongation de la théorie des clivages de Rokkan. Nous démontrons qu'il existe un clivage européen qui se superpose aux clivages traditionnels et qui agit selon un modèle centripète. Autonome, ce clivage reste lié à l'actualité européenne. Elections européennes et référendums mettent en évidence les tenants et les adversaires de la construction européenne. Ainsi, le clivage européen a restructuré les systèmes de partis de l'Union. Certes, il existe de grandes disparités entre les 15 systèmes européens, mais certains s'illustrent par des évolutions particulières. Ainsi, les systèmes partisans irlandais et danois font montre d'évolutions spécifiques imputables à l'influence du clivage européen.