Thèse soutenue

Essai multicentrique randomisé de phase III-FNCLCC-GORTEC testant la radiothérapie bifractionnée à 80,4 Gy associée à une chimiothérapie concomitante par CDDP-5FU versus radiothérapie bifractionnée seule dans les carcinomes non résécables de l'oropharynx et de l'hypopharynx : résultats préliminaires, toxicité précoce et contrôle à 6 mois

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Karine-Karen Benezery
Direction : René-Jean Bensadoun
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Médecine
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Nice
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Nice-Sophia Antipolis. Faculté de Médecine

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

A la suite d'un essai prospectif multicentrique de phase II, évaluant pour les carcinomes épidermoi͏̈des strictement non résécables de l'oropharynx et de l'hypopharynx la faisabilité et l'efficacité de l'association concomitante d'une radiothérapie bifractionnée continue avec une chimiothérapie par cisplatine et 5-fluorouracile en perfusion continue, une étude randomisée de phase III a été initiée avec la participation de 8 centres anticancéreux comparant cette stratégie (bras B) à une radiothérapie bifractionnée exclusive aux mêmes doses (bras A). Les résultats de tolérance aigue͏̈ et le contrôle à 6 mois sont, ici, évalués avec une attention toute particulière aux soins complémentaires en cours de traitement, tels que la mise en place systématique d'une nutrition entérale et une prévention de la mucite par laser de basse énergie. Les résultats préliminaires retrouvent un avantage en terme de contrôle local pour le bras testé (bras B), toutes tumeurs confondues, ainsi qu'un avantage en terme de survie à 6 mois pour les tumeurs oropharyngées, ceci pour une toxicité peu différente entre les deux bras.