Thèse soutenue

Optimisations des méthodes électrochimiques et spectroscopiques à l'aide de plan d'expériences dans l'étude des interactions métaux- biota : applications à diverses problématiques environnementales

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mohamed El Hourch
Direction : Jean-Claude Amiard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie et de la santé. Chimie de l'environnement et écotoxicologie
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Nantes

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Dans l'environnement, les métaux à l'état de traces, sont impliqués comme micronutriments mais aussi comme inhibiteurs de croissance ou toxiques de l'écosystème. Leurs déterminations à de très faibles teneurs et leurs spéciations chimiques (formes ioniques, libres, engagés dans des complexes inorganiques ou organométalliques, chargés ou neutres ou encore intégrés dans des structures moléculaires) ont pour effet d'améliorer les connaissances des impacts toxiques L'écotoxicologie a besoin de données très précises sur la contamination environnementale. Nous avons donc mis au point et optimisé diverses méthodologies : Extraction sélective avec préconcentration de certains métaux. Dosages par des techniques électrochimiques et spectrométriques. Analyses qualitatives et quantitatives de la métallothionéine par une nouvelle méthode basée sur une technique électrochimique (voltampérométrie mode Square Wave). Les optimisations ont été réalisées à l'aide de plans d'expériences. Une étude sur les effets du cuivre en conditions expérimentales (mésocosmes) sur trois espèces de diatomées marines (Nitzchia closterium, Nitzschia gandersheimiensis et Skeletonema costatum), nous a permis de déterminer la spéciation du cuivre dans les différents compartiments du milieu en relation avec la croissance des cellules.