Thèse soutenue

Un "nationalisme" des réfugiés en République fédérale d'Allemagne ? : l'exemple de l'Association provinciale de Silésie et de l'Association provinciale des Hauts-Silésiens

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Florence Lelait
Direction : Philippe Alexandre
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature et civilisation germaniques
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Nancy 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Crées en 1950 par les Silésiens expulsés de leur Heimat en 1945, l'Association provinciale de Silésie (LS) et l'Association provinciale des Hauts-Silésiens (LdO) développent des activités politiques, culturelles et sociales. Accusées d'être nationalistes et frappées d'ostracisme dans cette Allemagne où la " nation " est taboue, elles tentent de préparer le retour des Silésiens dans leur Heimat et oeuvrent en faveur d'une meilleure intégration de leurs adhérents dans la société ouest-allemande. Cette étude concerne les actions et les discours des deux organisations au niveau fédéral et local. Le fossé se creuse entre les dirigeants et les adhérents, qui se résignent. Si leur revendication majeure, le recouvrement de la Silésie, peut être assimilée aux revendications des partis d'extrême-droite, la demande des réfugiés silésiens est pourtant moins le fait d'une idéologie que d'un vide psychologique : on pourrait parler de " nationalisme affectif ".