Thèse soutenue

Effets des caractéristiques de fibres de coton sur la mesure de leur résistance de rupture

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Paul Gourlot
Direction : Marc RennerRichard Frydrych
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences pour l'ingénieur
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Mulhouse

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Les fibres de coton occupent la première place des fibres textiles avec 20 millions de tonnes transformées annuellement. Leur prix de vente est fixé en relation avec leur qualité : celle-ci est évaluée traditionnellement ou par des techniques instrumentales comme les appareils de mesure High Volume Instrument qui connaissent un fort développement. Ils permettent la caractérisation d'une dizaine de critères technologiques, reflets des propriétés intrinsèques des fibres de coton. Afin de fixer les règles de vente à la qualité, les professionnels ont normalisé les méthodes de mesures instrumentales des principaux paramètres. Des méthodes de mesures absolues et fondées sur des grandeurs physiques quantifiables sont dorénavant recherchées pour créer un référentiel absolu pour l'étalonnage des appareils HVI. L'objectif de cette thèse est d'analyser les biais des mesures de ténacité (résistance spécifique des forces de rupture sur masse linéique) réalisées sur HVI, liés aux autres propriétés des fibres, à leurs distributions statistiques et à leurs éventuelles interactions et combinaisons. Les résultats de ce travail original indiquent que les méthodes de mesures des caractéristiques étudiées occasionnent notamment une erreur d'estimation des masses de fibres rompues lors du test de dynamométrie. L'importance de ce biais est à relativiser par rapport aux niveaux des autres erreurs et de la précision globale des mesures. Sans améliorations matérielles conséquentes, les installations HVI ne pourront pas devenir la méthode de référence pour la mesure de la ténacité sur la base de grandeurs physiques mesurables. Sur le plan scientifique, la mesure des propriétés intrinsèques majeures sur chaque fibre serait requise pour la compréhension des phénomènes observés. Pour leur utilisation commerciale, les limites de confiance des résultats produits par les appareils HVI restent cependant acceptables