La création d'entreprises dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) en France

par Frank Lasch

Thèse de doctorat en GéographieGéographie

Sous la direction de Joseph Schultz.

Soutenue en 2002

à Montpellier 3 en cotutelle avec l'Universität Regensburg .


  • Résumé

    La thèse porte sur un sujet qui suscite bien des questionnements tant les entreprises liées aux technologies de l'information et de la communication ont pris de l'importance dans nos sociétés contemporaines. L'analyse repose essentiellement sur la mesure du processus de la création des établissements économiques relevant du secteur des TIC, de leur succès et de leur taux de survie. Toute discussion sur la nécessité d'une politique " régionale " de soutien adaptée aux spécificités de l'espace économique des différentes collectivités territoriales reste théorique sans une connaissance des disparités spatiales de la création d'entreprise et des facteurs ou déterminants qui en sont à l'origine. L'analyse conduit à valoriser l'espace géographique comme variable déterminante et discriminante tout en prenant appui sur les critères sectoriels pour évaluer les effets régionaux liés aux entreprises elles-même, à leur spécialisation et à leur capacité à entraîner un développement induit. Mais, l'interrogation porte aussi sur les déterminants socio-économiques dépendant de l'entreprise et sur les déterminants " individuels " liés au créateur. La recherche des déterminants met en avant trois groupes de facteurs explicatifs : les " savoirs du créateur ", les caractéristiques des entreprises au démarrage et la richesse des externalités. Les résultats de notre étude mettent en avant que les actions d'aide à la création risquent de rester inefficaces et peu ciblées sans une connaissance approfondie de la spécialisation sectorielle régionale, des tendances actuelles, des disparités spatiales, mais aussi les facteurs déterminants de la création et ceux de la survie et du succès des jeunes entreprises. L'analyse de la filière TIC montre également que les jeunes entreprises de cette branche ne doivent pas seulement être évaluées, mais aussi aidées plus spécifiquement que les entreprises " traditionnelles ". L'aide à la création, pour être efficace, devrait plus amplement considérer les différences entre les filières principales retenues. La question est alors de prendre conscience de la spécificité du champ des TIC et de la diversité des situations pour mettre en œuvre des politiques d'aide et de soutien qui fonderaient leur efficacité dans la nuance.

  • Titre traduit

    Firm formation in the French information and communication technology sector (ICT)from 1993 to 2001


  • Résumé

    The present doctoral thesis is responding to the key role that new firms in information and communication technologies (ICT) keep in our contemporary society and their importance for the regional economies. The analysis focuses on the measuring of the firm birth rates in the 348 working areas in France and the key factors that determine the survival and the success of the young firms. Designing the regional policies is vain without a deeper knowledge of the regional firm birth process in its different aspects. The analysis of the economic environment identifies a number of key variables influencing positively the regional ICT firm birth rates: precedent population growth, presence of big firms, number of ICT-firms (proximity effects, informal information flow) and the role of the regional R&D-infrastructure. Proximity effects, economies of localization confirm the important role of formal and informal regional networks (“milieu”). Secondly, the socio-economic factors (structure of the firm and human capital of the founder) and their importance for the success of the new firms was analyzed. Three explanatory main fields were identified: knowledge and competence of the founder, structure of the firm at the beginning of its activities and the positive externalities of the local working area. The key result of the study is that without a deeper knowledge both of the determinants of ICT-firm birth rates and both of the key factors of the success of the new firms, the aid and promotion risk to be less efficient. The structural analysis of the ICT sector shows also that the new firms of this branch need to be evaluated and aided separately and in a very specific and adapted manner, different to non innovative, “traditional”, enterprises. Moreover, the aid of the creation, to be efficient, has to consider more intensely the differences between the principal branches inside the ICT sector. The question is to take conscience of the specificity and complexity of the of the ICT sector for an improved design of policies, strategies and infrastructure, considering the diversity of situations in the firm birth process and the development of the ICT firms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (259-53 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 24-41 du T. 2

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2002.MON-28

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.