Thèse soutenue

Subjectivation et intersubjectivité recréées dans la démence : contribution à l'étude des psychothérapies du sujet âgé dément

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alain Sagne
Direction : Jacques Gaucher
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie et Psychopathologie clinique
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Lyon 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Si la démence se présente comme la maladie du lien, l'approche psychothérapeutique, ici en questionnement, concerne la problématique du sujet dément. L'approche par la groupalité est une manière de restituer au patient une place et un temps pour se ré-approprier ce qu'il ne peut pas élaborer seul. La méthodologie est celle de l'observation clinique avec le support de vidéo et d'observateurs. La qualité de la relation dans le cadre psychothérapeutique détermine la création du lien comme création de soi, et enrichit la capacité d'être seul en présence de quelqu'un. Ce quelqu'un a la fonction d'écoute maternelle. J'ai supposé également que "la mémoire revient en présence de quelqu'un" en m'appuyant sur l'idée que la mémoire se constitue aussi en présence de quelqu'un. Le patient nous invite à être au RDV de la rencontre. Un travail de co-lecture s'engage: cela signifie une lecture de la rétrospective de vie, de l'histoire de vie et d'autre part un travail de reliure de ce qui fait retour auto-destructeur car la confrontation entre soi et son image est "mortifère. " L'orientation de mon travail m'a conduit vers la question des rapports aux miroirs qui participent à la construction individuelle, et dans la démence à la question de "l'anté-miroir".