Thèse soutenue

Structure spatio-temporelle des peuplements macrobenthiques de la baie de Seine à plusieurs échelles d'observation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Konstantinos Ghertsos
Direction : Jean-Claude DauvinChristophe Luczak
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Océanologie biologique
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Lille 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Structure spatio-temporelle du macrobenthos de la baie de Seine a été cartographiée, puis mise en relation avec les paramètres de l'environnement et enfin analysée à différentes échelles spatiales d'observation. Cette étude permet de mieux comprendre l'effet de l'incorporation de la dimension spatiale dans l'analyse du macrobenthos. Les données proviennet de deux campagnes d'échantillonnage, en septembre 1998 et en mai 1999, sur l'ensemble de la baie, et d'études conduites à plus échelles. La méthode de cartographie employée a identifié quatre groupes au sein de la baie. Parmi eux, le peuplement côtier des sables fins à Abra alba-Pectinaria koreni domine en automne, alors que celui des bancs denses d'Ophiothrix fragilis situé au large est dominant au printemps. À méso-échelle et aux deux saisons, la granulométrie et la profondeur structurent le mieux le macrobenthos. En revanche, au sein de chaque groupe, les relations espèces-environnement montrent une grande variabilité spatio-temporelle. Le changement d'échelle spatiale d'observation a montré l'étroite liaison existant entre ce changement d'échelle et les images en résultant. De plus, selon l'espèce considérée, la prise en compte dans les analyses soit des réplicats individuels, soit des stations cumulées a également un effet sur la représentation de leur répartition. Dans le cas des bancs denses d'Ophiothrix fragilis, le cumul des réplicats a formé des structures totalement isolés. En revanche, en considérant les données, réplicat par réplicat, une forte hétérogénéité spatiale est observée. Au niveau du peuplement, l'échelle de 15 km semblerait être suffisante pour pouvoir définir les grandes structures benthiques existantes. Des théories alternatives expliquant les structures et leurs liens avec les paramètres de l'environnement sont discutées et des perspectives de recherche sont proposés.