Identité et culture d'un groupe juvénile urbain : les pijos de Madrid : ouverture théorique et approche de terrain

par Karine Tinat

Thèse de doctorat en Espagnol et Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean-Jacques Boutaud et de Jean-Marie Lavaud.

Soutenue en 2002

à Dijon .


  • Résumé

    Vingt-cinq ans après la mort de Franco et dix ans après la fin de la Movida, surgit de façon visible dans les maillons de la société espagnole un groupe juvénile urbain appelé les pijos. Issus de la classe moyenne ou aisée, ces jeunes aux attitudes comportementales élégantes, sont passionnés par les marques vestimentaires et les loisirs, indifférents à la culture, souvent apolitiques et soucieux d'avoir une profession rémunératrice. A partir de deux bases épistémologiques, la sémio-pragmatique et l'anthropologie de la communication, ce travail analyse la construction de la forme de vie des pijos madrilènes comme processus identitaire. Entre autres lieux publics, sont explorés des cafétérias, des facultés de droit et des discothèques. L'étude qui repose sur un long travail de terrain (questionnaires - observation participante) décrit la réalité sociale et culturelle de ce groupe à travers ses pratiques multimodales, ses rites, ses codes, ses comportements esthétiques.

  • Titre traduit

    Identity and culture of a youth urban group : theoretical approach and fieldwork


  • Résumé

    After four decades of pro-Franco dictatorship, Spain experienced a real rebirth of cultural and urban styles during the 80s. These styles were connected to an explosive and festive movement : La Movida. This last reached its end 10 years ago. Nevertheless, nowadays a few youth urban groups can be pointed out in Spanish society. This study considers one of these called " the pijos ". This pejorative appellation which can be translated as " preppies " leads to stereotypes and caricatures. According to the media, the main values of these young people are centered on brands, leisure activities and luxury goods. From semiotic and anthropological points of view, and from questionnaires and participant observation, the study analyses the social identity construction of the pijos in Madrid, life style process in the urban space. Among other places, it explores cafeterias, law faculties, night clubs in order to describe this group's cultural reality through rituals, codes, esthetic behaviors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (449, 231 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 426-438. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T251/1*BU/DL
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T251/2*BU/DL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002DIJOL027
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.