Thèse soutenue

L'hybridité dans l'oeuvre romanesque de Salman Rushdie

FR
Auteur / Autrice : Stéphanie Ravillon
Direction : Jean-Pierre Durix
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Anglais
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Dijon
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Jean-Pierre Durix, Sylvie Crinquand, Michel Morel, Marc Porée

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Salman Rushdie fait figure à la fois de théoricien et de praticien de l'hybridité. Ses romans, qui allient le réalisme à la magie, et le mythe à l'histoire, reflètent sa détermination à créer un langage et des formes littéraires susceptibles de rendre compte de l'expérience des peuples autrefois colonisés. Pour l'auteur, l'hybridité ne joue à plein que lorsqu'elle s'intègre dans une stratégie de subversion qui permet au colonisé de remettre en question le statut de l'autorité coloniale. Le terme "hybridité", qui renvoie implicitement à l'union d'éléments contradictoires, est essentiellement subversif et renvoie à un art que l'on qualifie généralement, et à juste titre, d'art de l'excès. Il désigne la transformation issue des combinaisons nouvelles et inattendues entre les êtres humains, les cultures, les langues, les idées ou encore les politiques, et est utilisé par Rushdie comme un synonyme de régénération, de nouveauté et de richesse.