Thèse soutenue

Apories de la différance

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Bakhtiar Iouldachkhodjaev
Direction : Jean-Jacques Wunenburger
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Dijon
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Jean-Claude Beaune, Maryvonne Perrot

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail dont l'itinéraire non linéaire traverse les textes, souvent inclassables, de Jacques Derrida, prend acte de l'impossibilité d'écrire une thèse sur la différance. Il s'emploie à affronter et à déjouer cette difficulté en s'appuyant sur la démarche derridienne elle-même et en se proposant explicitement d'en quelque sorte l'imiter. Cette étude primaire de la "logique interne" de ce non-mot, non-concept de différance vise à éclairer ce "mouvement aporétique" qui intègre (sans unifier) les maillons supplémentaires de la chaîne déconstructive (archi-trace, hymen, pharmakon, etc. ). L'irréductibilité et l'indécidabilité de la différance définissent le statut même du langage derridien, rendent mouvante ou indécise sa syntaxe et son organisation textuelle.