Thèse soutenue

Tocqueville moraliste

FR
Auteur / Autrice : Jean-Louis Benoît
Direction : Gérard Gengembre
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue et littérature françaises
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Caen
Jury : Président / Présidente : Françoise Mélonio
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Raynaud

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Instruire la démocratie, ranimer [. . . ] ses croyances, purifier ses mœurs, régler ses mouvements, substituer [. . . ] la science des affaires à son inexpérience, la connaissance de ses vrais intérêts à ses aveugles instincts, adapter son gouvernement aux temps et aux lieux ; le modifier selon les circonstances et les hommes : tel est le premier devoir imposé de nos jours à ceux qui dirigent la société. Il faut une science politique nouvelle à un monde nouveau. "Dès l'introduction de la première Démocratie, Tocqueville donne à son œuvre une perspective et une finalité morales. L'ensemble de son œuvre confirme que ses textes comme son action font de lui l'un de nos grands moralistes, moraliste et politique, moraliste du politique. Son admiration va d'abord au renversement des valeurs opéré par le christianisme originel puis à l'humanisme de la renaissance et à l'universalisme des Lumières qui, pour lui, reprennent les valeurs de l'évangile. Assuré qu'il n'existe qu'une seule humanité, il lutte pour l'abolition de l'esclavage, dénonce le génocide des Indiens et le racialisme gobinien.