Thèse soutenue

Anxiété, dépression et facteurs psychologiques chez les adolescents malades chroniques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cécile Elsa Dantzer
Direction : Joël David Swendsen
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et médicales. Épidémiologie et intervention en santé publique
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Bordeaux 2

Résumé

FR

De nombreuses études chez les adolescents malades chroniques se sont intéressées aux syndromes comorbides anxieux et dépressifs. Cependant, les prévalences de ces formes de comorbidité et leurs conséquences pour l'évolution du diagnostic sont mal connues. Par l'application d'une méthodologie longitudinale et contrôlée en population adolescente, les objectifs sont de : 1) déterminer l'association entre l'anxiété, la dépression ainsi que certains facteurs psychosociaux et la maladie chronique ; et 2) comprendre les liens possibles entre ces troubles ou variables psychologiques, et l'évolution de la maladie. Méthodes : 64 adolescents malades (asthme ou diabète) recrutés dans des services spécialisés et en médecine générale ont été suivis pendant un an et comparés à 64 adolescents non malades (appariés sur l'âge et le sexe). Un auto-questionnaire était à remplir par l'adolescent à l'inclusion et un an après, des informations médicales sur la gravité et l'évolution de la maladie ont été recueillies. Résultats : Les analyses transversales comparant les adolescents asthmatiques et diabétiques aux témoins montrent qu'il n'existe pas de différence concernant le taux de l'anxiété et de la dépression malgré la conscience des adolescents de leur maladie. Néammoins, on observe certaines caractéristiques psychologiques différentes seslon le type de diagnostic. Concernant la gravité de la maladie, l'anxiété es associée à la fonction respiratoire et l'estime de soi est associée au contrôle métabolique. Ni l'anxiété, ni la dépression n'expliquent l'aggravation de la maladie à un an, une mauvaise estime de soi expliquant le mieux cette aggravation. Conclusion : Les explications potentielles pour ces résultats concernent la prise en charge médicale et psychologique des patients malades chroniques. Le rôle de variables psychologiques, autres que l'anxiété et la dépression dans le devenir des adolescents malades est mis en évidence.