Thèse soutenue

Systématique, biologie, écologie et éthologie des Reduviidae (Heteroptera) ; systématique et bio-écologie des Coreoidea (Heteroptera) du Ventoux (Sud-Est France)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Moulet
Direction : René Rieux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie
Date : Soutenance en 2002
Etablissement(s) : Avignon

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Après avoir replacé le Ventoux dans son cadre géographique et géologique, les Reduviidae sont présentés brièvement sur les plans morphologique (œufs, jeunes, adultes), écologique (alimentation, camouflage) et systématique. L'éthologie, principalement ramenée au comportement alimentaire, est étudiée en détail. Il est montré que la prise de nourriture se décompose en huit phases obligatoires : détection de la victime, approche, prise d'intérêt, attaque, piqûre, immobilisation, alimentation proprement dite et nettoyage ; parfois on note une phase supplémentaire : transport. La prise d'intérêt, durant laquelle la proie potentielle sera ou non jugée consommable, et l'immobilisation, alors que la proie agonise, n'avaient jamais été signalées auparavant chez ces Insectes. Les phases piqûre et alimentation se distinguent par l'emplacement du point de ponction ; souvent la piqûre (destinée à injecter la salive vulnérante) est pratiquée n'importe où alors que la ponction alimentaire est toujours pratiquée en un endroit précis, variable selon l'espèce proie. Dans le cas de proies inoffensives, il y a souvent raccoucissement d'une phase et le passage de l'une à l'autre est accéléré. Les proies inoffensives sont certainement ponctionnées dès l'immobilisation. Il a été possible de dénombrer quinze espèces au Ventoux dont dix Harpactorinae. Pour plusieurs d'entre elles, les œufs et stade juvénile sont décrits, souvent pour la première fois. Les conditions de capture sont précisées et le cycle biologique annuel est établi. La liste des proies de huit Reduviidae (dont de nombreuses nouvelles) est fournie. Une étude fine des genitalias femelles de "Peirates stridulus" et "P. Hybridus" est donnée qui permet de séparer ces taxa. La synonymie nouvelle "Spnedanolestes livigaster" (Mulsant & Rey, 1852) = "S. Argenteolineatus" (A. Costa, 1883) est établie. Des précisions sont apportées sur la bio-écologie des Coreoidea du Ventoux et notamment leur répartition altitudinale. Cette dernière est comparée à celle de quelques massifs montagneux européens