Thèse soutenue

Le chapitre de Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers au moyen âge : une collégiale poitevine entre 1240 et 1440

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurent Vallière
Direction : Martin Aurell
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire médiévale
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Poitiers
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Poitiers. UFR de sciences humaines et arts

Résumé

FR

Entre 1240 et 1440, 23 chanoines desservaient la collégiale Saint-Hilaire, entourés d'un nombre grandissant de clercs du choeur. Un doyen dirigeait cette communauté, le trésorier ayant été écarté dans le milieu du XIIIe siècle. Les chanoines étaient surtout recrutés dans la région. Passés par l'université et d'origine sociale élevée, ils étaient aptes à servir les grands princes mais aussi leur église. Leur vie quotidienne était chargée, entre obligations capitulaires et récitation de l'office. La gestion du vaste temporel de Saint-Hilaire a requis de leur part une attention accrue dans les derniers siècles du Moyen Age. Dans leur ensemble, les chanoines, parfois animés d'une grande piété, s'efforcèrent de rester fidèles au renom de leur église. Leurs revenus pouvaient être importants mais étaient liés à une résidence que seulement la moitié d'entre eux respectait. Durant le bas Moyen Age, le chapitre a resserré ses liens avec les autres chapitres de la ville, notamment la cathédrale, tout en restant à la tête d'un réseau important d'établissements confraternels. Il a aussi conservé un attrait certain auprès des élites de la ville. Débarrassée au XIIIe siècle du joug épiscopal, la collégiale dut subir l'emprise des papes d'Avignon et des comtes de Poitiers qui en étaient les abbés lai͏̈ques. Le duc de Berry montra combien écrasante pouvaient être cette domination. Cette étude souligne l'originalité de Saint-Hilaire, qui a su traverser les crises du XIVe siècle sans perdre son prestige et qui est restée bien implantée dans le Centre-Ouest. Elle fournit également des éléménts de comparaison avec les autres collégiales du Moyen Age.