Thèse soutenue

Place et role de l'intonation dans l'apprentissage de l'anglais

FR
Auteur / Autrice : Mark Gray
Direction : Alain Nicaise
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Paris 12

Résumé

FR

Le but principal de cette these est d'essayer de mieux apprehender la place de l'intonation - pris au sens large pour y inclure des questions d'accentuation - dans l'apprentissage de l'anglais par les francophones. Au niveau du mot isole, l'effet du choix intonatif sur la perception est evalue dans le domaine des oppositions vocaliques de type ship/sheep, et dans celui de l'accent lexical. Deux experiences sont menees aupres d'un groupe d'etudiants inscrits en deug d'anglais. Dans les deux cas, la performance des sujets varie de maniere significative en fonction de la melodie employee. Au niveau de la representation phonologique de la structure accentuelle des enonces, une approche metrique est retenue en preference a une approche qui accorde une place centrale a l'idee des degres d'accent. Au niveau phonetique, il est montre que les correlats acoustiques de cette proeminence ne sont pas stables, mais sont dependants de la nature de la melodie employee. Une troisieme experience montre l'effet du choix melodique sur la capacite d'un groupe de 48 etudiants a reconnaitre "la syllabe la plus accentuee" d'une phrase. La description des melodies proposee par o'connor et arnold (1973) est retenue, mais une approche autosegmentale est adoptee pour leur representation phonologique. Quelques hypotheses concernant les difficultes de realisation de la melodie fall-rise sont formulees et testees dans une experience menee aupres de sept etudiants. Une approche enonciative est adoptee pour discuter la contribution de l'intonation a l'interpretation des enonces dans le domaine du placement de "l'accent de phrase" et dans celui du choix melodique dans le cas des interrogatives. Le statut du low rise comme la melodie par defaut des interrogatives est mis en question.