Thèse soutenue

Image et écriture : arts visuels et réflexion poétique chez Rilke

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Karine Winkelvoss
Direction : Gerald Stieg
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature autrichienne
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Paris 3

Résumé

FR  |  
EN

Oeuvre de la vision est faite, fais maintenant oeuvre de coeur. Ce tournant formulé en 1914 a pu suggérer que l'oeuvre de Rilke se divisait en une poétique du visible, de l'apprendre à voir, du regard "objectif" marqué par le modèle des arts visuels (notamment Rodin et Cézanne), et une poétique de la pure intériorité, détournée du visible et dans laquelle la référence aux arts visuels serait abandonnée. Pourtant, la notion centrale de figure ne se réduit ni à la simple imitation du visible que suggère le terme de "figuratif", ni à son abandon dans une figure poétique avisuelle qui relèverait, soit d'un discours philosophique (l'image réduite à l'idée), soit d'une logique formaliste (l'image réduite au simple jeu du signifiant). La figure chez Rilke relève bien plutôt d'un travail de la figurabilité (Darstellbarkeit) ; ce concept freudien permet de comprendre la défiguration comme constitutive de la figuration et de soustraire la figure à l'alternative du "figuratif" et du "non-figuratif", abusivement appliquée à l'oeuvre de Rilke comme à la peinture de la même é^poque. . .