L'entreprise légale-mafieuse : contribution critique à la théorie des droits de propriété

par Clotilde Champeyrache

Thèse de doctorat en ÉconomieÉconomie

Sous la direction de Patrick Dieuaide et de Guido M Rey.

Soutenue en 2001

à Paris 1 en cotutelle avec l'Università degli studi La Sapienza (Rome) , en partenariat avec Università degli studi Roma Tre. Dipartimento di economia (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objectif de la thèse est de construire un cadre théorique et analytique pour comprendre la signification économique des entreprises légales-mafieuses, c'est-à- dire des entreprises légales du point de vue de l'activité mais mafieuses du point de vue de la propriété. Un tel cadre repose sur la théorie des droits de propriété dans la mesure où la propriété est à la base de la spécificité de ce type d'entreprises. Par ailleurs, les droits de propriété se rapportent à l'économie du droit et reflètent ainsi les commixtions entre légalité et illégalité. Dans un premier temps, je place le cadre analytique en expliquant quels sont les outils théoriques offerts par la théorie des droits de propriété, en général et par rapport aux activités économiques (aussi bien légales qu'illégales) exercées par des mafieux. Dans un deuxième temps, je fonde une hypothèse nouvelle en théorie des droits de propriété en construisant et validant la non neutralité de l'identité des propriétaires. La référence est faite au débat entre Coase (1960) et Demsetz (1988). Pour Coase, la réallocation des droits de propriété d'un agent à un autre est neutre du point de vue de l'efficience. Demsetz considère qu'une telle affirmation n'a pas de sens si le problème de l'allocation des droits de propriété est traité dans un cadre dynamique : l'effet de revenu qui découle de toute réallocation change le mix final d'outputs. Demsetz énonce cela comme " le problème de l'identité des propriétaires ". Ma thèse cherche à donner des bases plus étendues au dit problème par référence aux entreprises légales-mafieuses. D'un point de vue empirique, je mets en évidence des processus mafieux qui valident la non neutralité de l'identité quand le propriétaire est mafieux, tels que l'usage des droits de propriété mutuelle, la rareté artificielle, l'effet de verrouillage sur les droits de propriété. La thèse finit par une évaluation économique d'une loi italienne permettant la confiscation des entreprises légales-mafieuses.

  • Titre traduit

    The legal mafia-owned firm : a critical contribution to the property tights theory


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (338 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 467-484

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2001-147

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-2001-145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.