Thèse soutenue

Des processus de construction de l'identité professionnelle des enseignants d'éducation physique et sportive : entre appartenance au groupe, expériences professionnelles singulières et recompositions identitaires à l'échelle du temps

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thérèse Perez-Roux
Direction : Marguerite Altet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Nantes

Résumé

FR

Ce travail de recherche tend à appréhender, au travers des représentations sociales et professionnelles, la construction identitaire chez les enseignants d'EPS, dans sa dimension complexe et dynamique. L'identité professionnelle s'inscrit dans un processus au sein duquel le sujet met en oeuvre des stratégies d'adaptation vis-à-vis de l'évolution de la profession. S'appuyant tantôt sur une appartenance au groupe, tantôt sur des formes de différenciation, tantôt sur la singularité de son contexte professionnel, l'enseignant élabore une identité plurielle et composite, faite d'ajustements multiples, de bricolages, pour construire un monde cohérent et lui donner sens au quotidien. Les résultats nous conduisent à appréhender la réalité à différentes échelles. A l'échelle collective, nous pouvons dresser une "cartographie" de la profession, qui semble fonder une identité partagée valorisant la relation à l'élève et des valeurs éducatives propres à la discipline. La logique institutionnelle est à la fois perçue comme un point d'appui et comme une source de tensions au sein du groupe professionnel. En cohérence avec leurs conceptions, les enseignants d'EPS privilégient certains modes d'implication à l'intérieur ou à l'extérieur du système scolaire, conduisant à l'émergence de cinq profils identitaires, porteurs de représentations et de valeurs partagées par des sous-groupes professionnels. Enfin, à l'échelle de l'individu, la prise en compte des itinéraires professionnels particuliers redonne place au sujet dans la singularité de son processus identitaire lié à son histoire, à la diversité des contextes qu'il traverse, à la qualité de sa relation aux autres, à sa capacité de changement. L'inscription dans une dimension temporelle nous permet alors de comprendre comment s'opèrent les recompositions identitaires, confirmant le caractère pluriel, composite et dynamique des identités professionnelles.