Thèse soutenue

La bouche : socialisation du goût alimentaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphane Morel
Direction : Jean-Paul Molinari
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Nantes

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Le principal objectif de cette recherche consiste à déterminer comment se construit le goût alimentaire appréhendé dans ses configurations sociales et culturelles. Alors que l'actualité alimentaire s'anime autour des questions d'internationalisation des réseaux de distribution des produits alimentaires, de l'uniformisation du goût et de la déstructuration des modes de consommation, la question est de savoir dans quelle mesure cela influence l'organisation de la vie alimentaire quotidienne des familles. Cette étude repose sur deux axes méthodologiques : une enquête quantitative nationale menée auprès d'un échantillon de 952 mères ayant au moins un enfant âgé entre 4 et 12 ans et une approche in situ des discussions alimentaires entre acheteurs et commerçants sur les marchés. L'analyse des résultats ainsi obtenus met en évidence qu'en marge de l'évolution des conditions de vie sociales et alimentaires, la famille reste encore aujourd'hui une instance de socialisation du goût, et que, les pratiques alimentaires familiales envisagées dans leur ordinarité forment un terrain propice à l'expression de variations sociales à travers aussi bien les ± manières de faire α, les ± manières de penser α et les ± manières de dire α le goût.