Thèse soutenue

Le socialisme, l'utopie ou la science ? : la "science sociale" de Charles Fourier et les expérimentations sociales de l'Ecole sociétaire au XIXe siècle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Mercklé
Direction : Yves Grafmeyer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Lyon 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

A l'instar de la "physiologie sociale" de Saint-Simon ou de la "sociologie" plus tardive d'Auguste Comte, la "science sociale" de Charles Fourier (1772-1837) ambitionnait d'introduire dans les études sociales la rigueur méthodologique des sciences dites "exactes". Or, c'est cette ambition que les "réceptions" du fouriérisme, en particulier à partir de la distinction établie par Marx et Engels entre "socialisme utopique" et "socialisme scientifique", ont servi à occulter: cette "tradition utopique" à laquelle Fourier fut finalement assimilé s'est construite en réalité par la stratification de processus successifs d'excommunication par lesquels les penseurs sociaux du XIXe siècle s'efforçaient d'exclure leurs concurrents hors du domaine de la science. Pourtant, "l'intention" scientifique est explicite chez Fourier, et s'appuie sur l'emprunt aux mathématiques et aux sciences de la nature de leurs éléments constitutifs principaux, soit formels (idéologie de la découverte, mathématisation des énoncés, volonté systématique de classification des phénomènes sociaux), soit plus "substantiels": il y a dans les écrits de Fourier un véritable foisonnement analogique, puisqu'à l'emprunt connu de la notion d'attraction à Newton, se superposent d'autres métaphores, puisées dans la botanique, la musicologie ou la physiologie. . .