Thèse soutenue

Le théâtre d'Henrik Ibsen dans l'oeuvre d'Edvard Munch : scénographie, "illustration" et variations graphiques

FR
Auteur / Autrice : Ingrid Junillon
Direction : François Fossier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de l'art contemporain
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Lyon 2

Résumé

FR

Le peintre Edvard Munch a réalisé plusieurs centaines d'oeuvres - aquarelles, gravures et dessins - inspirées de plusieurs pièces d'Henrik Ibsen. Ce corpus impressionnant, réalisé sur une période de plus de cinquante ans, se caractérise par sa diversité - diversité de nature, de style, de technique. Cette production a pour l'heure fait l'objet d'études très fragmentaires ; elle est pourtant exemplaire du phénomène de correspondances artistiques, par l'impact qu'a eu l'oeuvre du dramaturge Henrik Ibsen (1828-1906) dans la formation intellectuelle et la création artistique du peintre Edvard Munch (1863-1944). La relation entre les deux plus célèbres personnalités norvégiennes a ainsi donné naissance à une oeuvre qui ressortit, sans s'y cantonner, aux divers domaines de la scénographie, de l'illustration et de la transposition visuelle. Son caractère éminemment intime, cependant, en fait un cas d'étude particulièrement original dans le thème du rapport entre texte et image : amené au monde du théâtre et de l'illustration par la sollicitation d'acteurs extérieurs, Munch s'est peu à peu délivré de toutes les contraintes inhérentes à une création à des fins publiques pour instaurer un dialogue artistique aussi durable qu'exclusif avec la fiction dramatique. Dans son tête-à-tête avec l'oeuvre d'Ibsen, le peintre s'est en outre montré un lecteur pénétrant mais subjectif. Si la fiction littéraire est la source référentielle première, la part d'interprétation, puis d'appropriation et d'expression personnelle fait de ces oeuvres moins des illustrations qu'une lecture visuelle, dans laquelle le rapport de primauté entre texte et image se fait toujours plus fluctuant, toujours plus subtil.