Modélisation des écoulements de fluides et des transferts de chaleur au sein des déchets ménagers : application à la réinjection de lixiviat dans un centre de stockage

par Christophe Aran

Thèse de doctorat en Mécanique des fluides. Science de la Terre et de l'environnement

Sous la direction de Georges Bacon et de Didier Houi.

Soutenue en 2001

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    La modélisation des écoulements de fluides et des transferts de chaleur au sein des déchets ménagers vise d'une part à contrôler et maîtriser les effluents liquides (lixiviat) et gazeux (biogaz) issus de la biodégradation et susceptibles de polluer l'environnement, d'autre part à accélérer les temps de stabilisation des décharges estimés actuellement à une trentaine d'années. La première partie de l'étude a consisté à instrumenter un centre de stockage de la région parisienne dans lequel des sondes de température et d'humidité ont été implantées. L'acquisition des données est entièrement automatisée et la gestion peut être réalisée à distance par liaison modem. Ceci permet de suivre le comportement thermo hydrique du site pendant son exploitation et d'acquérir une banque de données qui servira à la validation d'un modèle de prédiction des champs de température, d'humidité et de pression dans un casier de déchets. L'analyse des résultats permet de dégager des évolutions thermiques et hydriques caractéristiques des casiers de déchets ménagers et met notamment en évidence l'existence de zones dans lesquelles l'activité biologique est fortement ralentie en raison d'une insuffisance d'humidité. La réinjection de lixiviat apparaît dans ce cas comme un moyen judicieux pour relancer les processus de dégradation, la production de biogaz et de ce fait accélérer les temps de stabilisation. La seconde partie de ces travaux présente le modèle mathématique de description des phénomènes physiques élaboré à partir des équations de conservation de la masse et de l'énergie écrite pour chaque constituant (solide, liquide, biogaz, vapeur) en considérant les déchets comme un milieu poreux réactif. Un modèle de production de biogaz dépendant à la fois de la nature des déchets, de la température et de l'humidité est proposé. Une analyse fine de chaque paramètre physico chimique est également effectuée. Enfin, à partir de ce modèle, des simulations de gestion de site sont réalisées : avec ou sans réinjection, réinjection ponctuelle ou distribuée. Les résultats sont analysés pour dégager une proposition de scénario optimum de réinjection, tant sur un plan technique que sur un plan quantitatif (débits).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01INPT016H/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001INPT016H
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.