Thèse soutenue

La position de l'adjectif épithète dans le groupe nominal en français et en albanais

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mehdi Halimi
Direction : Jack Feuillet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Paris, INALCO

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les langues germaniques ont fixé la position de l'adjectif épithète devant le substantif, l'albanais l'a placé derrière, alors pourquoi l'albanais ne le ferait-il pas ? Cette position en français étant toujours variable, tantôt devant et tantôt derrière le substantif (bien sûr, ceci n'est pas valable pour tous), pose de petits problèmes aux Français et aux étrangers francophones. C'est pour cela qu'un petit aperçu sur la provenance de ces deux langues nous a paru indispensable. Nous avons également eu besoin de bien connaître la terminologie utilisée. La découverte des sortes d'adjectifs épithètes nous a aidé d' essayer de trouver les raisons des positions différentes de cet adjectif en français ainsi que les concordances de l'albanais sur ce point là. Ces adjectifs peuvent être des relationnels, de couleur, de forme, d'origine nominale ou verbale ; ils peuvent également être monosyllabiques ou polysyllabiques. Suite à leur appartenance dans ces divisions, ils offrent parfois des sens différents par rapport à la position qu'ils occupent auprès du substantif. Il nous paraît que l'adverbe a également un certain rôle à jouer. La plupart des adjectifs épithètes ont toujours une position floue en français, ce qui fait que l'antéposition et la postposition sont toujours présentes, avec une prédominance plutôt importante de la deuxième. Cela n'empêche pas d'avoir des adjectifs épithètes avec une place fixe près d'un substantif, soit devant, soit derrière ; coordonnés ou juxtaposés. Tout cela a fait que cette question a été traitée par des spécialistes de tous les domaines, surtout par les linguistes. Ce problème a été abordé de différents côtés. Des linguistes, des siècles anciens, l'ont fait d'un point de vue plutôt non scientifiques ; d'autres, plus récents, d'un point de vue structuraliste ou sémantique, ainsi que du point de vue stylistique et pragmatique. Alors, existe-t-il une règle acceptable au choix de la position de l'adjectif en français ? - Quant à nous, il y a plusieurs choix qui la déterminent.