Structure & fonctions de l'aromatase humaine : modulation de son activité (mutagenèse, inhibiteurs, xénobiotiques)

par Céline Nativelle-Serpentini

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Pascal Sourdaine et de Gilles-Éric Séralini.

Soutenue en 2001

à Caen .


  • Résumé

    L'aromatase est une enzyme clef de la stéroi͏̈dogenèse, responsable de la conversion terminale des androgènes en estrogènes. Son activité est portée par une protéine memebre de la famille des cytochromes P-450. Elle joue un rôle important dans de nombreuses fonctions de la physiologie du développement et de la reproduction. Elle est aussi impliquée dans diverses pathologies estrogéno-dépendantes, notamment dans le cancer du sein, d'où l'intérêt de mieux comprendre sa structure et sa régulation. Aussi, l'étude de sa structure et la modélisation de son activité, par mutagenèse dirigée de son ADNc chez l'Homme et transfection dans des cellules humaines (E293), par inhibition pharmacologique ou par des xénobiotiques, ont fait l'objet de ce travail. Les données concernant la structure tridimensionnelle de l'aromatase humaine reposent sur une comparaison avec les cytochromes bactériens. Cependant, la séquence de ceux-ci ne présentent que 17% d'identité avec celle de l'aromatase humaine. Aussi, une amélioration du modèle moléculaire de l'aromatase humaine peut être obtenu en comparant sa séquence avec celles d'espèces différentes. Au laboratoire, le modèle équin est utilisé comme modèle comparatif. Des expériences de mutagenèse dirigées de l'ADNc humain couplées à des études de modélisation moléculaire ont permis de mieux comprendre le mécanisme d'aromatisation, et de déterminer des résidus impliqués dans le processus. Ainsi, E-302 serait impliqué dans le mécanisme d'aromatisation des nor-androgènes, tandis que D-309 jouerait un rôle majeur lors de l'aromatisation des androgènes [etc]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 217-238

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2001-58
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2001-58bis
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001CAEN2058
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.