Thèse soutenue

Le changement organisationnel à l'épreuve du lien social dans ses modalités culturelles : l'appropriation du télétravail dans l'entreprise

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mikaël Gléonnec
Direction : Anne-Marie Laulan
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science de l'information et de la communication
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Bordeaux 3

Mots clés

FR

Résumé

FR

Dans l'entreprise, le changement organisationnel repose sur un processus collectif d'apprpriation où la dimension sociale de la communication joue un rôle déterminant. Par le jeu des int rrelatioins entre les acteurs, les appropriations individuelles des nouvelles technologies et des nouveaux modes d'organisation du travail se structurent mutuellement. Le changement organisationnel apparaît alors comme l'expression d'une résistance collective, induite non seulement par des contraintes économiques et techniques, mais également par le lien affectif et matériel qui unit l'individu aux différentes commun utés auxquelles il se réfère (l'équipe de travail, la famille, la communauté régionale ou nationale, etc. ). Une analyse qualitative du développement du télétravail à EDF et Gaz de France, à partir d'entretiens réalisés auprè de télétravailleurs et de leurs managers, met en évidence le caractère collectif et communicationnel de l'appropriation de cette nouvelle collaboration. Une analyse culturelle des entretiens réalisés dans ces deux établissement, corrélée avec des données statistiques sur le développement du télétravail en Europe et aux Etats-Unis, révèle comment la culture influe sur le changement organistionnel en structurant le lien social. Elle conforte ainsi l'idée d'un rôle déterminant de la dimension sociale de la communication dans la dynamique d'appropriation et de mise en oeuvre du changement.