Thèse soutenue

Images de l'homme dans les oeuvres romanesques de Rachilde et de Colette

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nelly Sanchez
Direction : Gérard Peylet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres modernes
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Bordeaux 3

Mots clés

FR

Résumé

FR

Cette étude comparative se propose de révéler quelle image de l'homme Rachilde et Colette donnent dans leurs romans. Une typologie qui ne peut faire l'économie d'exposer la situation de la littérature féminine au cours des soixante ans (1884-1843) qui nous intéresse. Celle-ci connaît, en effet, à la fin du XIXe siècle un véritable engouement qui est le résultat de la conjoncture économique et culturelle du moment. Cette situation favorable profite à Rachilde et Colette qui connaissent leurs premiers succès. La critique ne manque pourtant pas de qualifier cette littérature fémininine de secondaire, car elle y retrouve tous les défauts de la nature féminine. Malgré leur renommée, Rachilde et Colette ne sont pas épargnées, la première est jugée trop artificielle, et la seconde trop crue. C'est dans leur représentation masculine qu'elles rencontrent le plus de détracteurs : les personnages de Rachilde sont jugés sans épaisseur psychologique ; quant à ceux de Colette, trop féminins. Pourtant celles-ci semblent avoir été fidèles à la psychologie et à la représentation masculine de leur époque, elles ont en effet suivi des modes littéraires, comme cet intérêt pour l'adolescence. . . Si elles ressemblent dans leur représentation, des hommes sans ambition, peu sociables, cherchant à reproduire le schéma parental, elles ne s'accordent pas sur la psychologie masculine. Rachilde révèle un homme ridicule par ses faiblesses et par la brutalité de son caractère alors que Colette présente un homme conscient de des défauts et qui tente de les masquer par un tempérament autoritaire ou secret. A bien y regarder ces visions de l'homme n'ont rien d'originales puisqu'elles traduisent la crise que connaît l'identité masculine. Suite à l'évolution de la société, l'industrialisation et l'émancipation féminine, les hommes se sentent de plus en plus dépossédés de leurs prérogatives traditionnelles, aussi cherchent-ils par tous les moyens à se rassurer et à restaurer leur autorité.