Thèse soutenue

Etude des voies de signalisation et du mecanisme d'action de l'hormone de croissance (gh) dans des lignees d'osteosarcomes humains (saos-2 et mg-63) et de rat (umr-106. 01)

FR
Auteur / Autrice : KATIA GERLAND
Direction : Louis Mercier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques fondamentales et appliquées
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Angers

Résumé

FR

L'hormone de croissance (gh) est une hormone polypeptidique pleiotrope, dont l'interaction avec un recepteur transmembranaire (ghr) provoque l'homodimerisation de celui-ci et l'autophosphorylation de la proteine tyrosine kinase jak2. Ces evenements induisent l'activation de voies de signalisation intracellulaires notamment la voie des proteines stat et la voie des map kinases. Malgre les effets connus de la gh sur les tissus squelettiques et sur la croissance des os longs, et bien que l'expression de ghr fonctionnels dans des cellules de type osteoblastique ait ete rapportee, les evenements moleculaires inities par la gh, dans les cellules osteoblast-like, n'ont peu ou pas ete analyses. Le travail presente porte sur l'etude des voies de signalisation et du mecanisme d'action de la gh, dans des lignees d'osteosarcomes humains (mg-63 et saos-2) et de rat (umr-106. 01). Il montre que, dans les cellules de type osteoblastique exprimant des ghr fonctionnels, la gh active les proteines jak2, stat5 et p42 mapk. Cependant, les facteurs transcriptionnels stat5 phosphoryles en reponse a la gh, ne permettent pas de transactiver des genes rapporteurs places sous le controle de sequences ghre-ii ou lhre, sauf dans les cellules transfectees par des vecteurs d'expression du ghr et/ou de stat5. Le mecanisme d'action de la gh dans les osteosarcomes differe du modele consensus et les resultats obtenus pourraient donc temoigner de la specificite des effets de la gh, dans les cellules de type osteoblastique.