Thèse soutenue

Caractérisation fonctionnelle des canaux Ca2+ exprimés par les neurones magnocellulaires du noyau supraoptique de rat

FR
Auteur / Autrice : Nathalie Joux
Direction : Michel Desarménien
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Provence. Section sciences

Mots clés

FR

Mots clés libres

Résumé

FR

Dans les neurones du noyau supraoptique (NSO), les activités rythmiques sont sous la dépendance étroite des influx de Ca2+ au travers des canaux Ca2+ activés lors de l'activité électrique. Pour déterminer leur rôle respectif dans le contrôle de la rythmicité, il apparaît fondamental d'étudier leur implication dans les entrées de Ca2+ lors de l'activité électrique. Ces canaux Ca2+ ont été caractérisés par une double approche électrophysiologique et immunohistologique. L'étude des courants Ca2+ en patch-clamp sur neurones dissociés révèle la présence de courants L, N, P/Q et R variant par leurs propriétés biophysiques. Cette diversité est confirmée par l'étude immunohistologique "in situ" de la distribution des différentes sous-unités α1 formant le pore de ces canaux. Sur neurones dissociés, des stimulations de type potentiel d'action (PA) montrent que la vitesse d'activation et la dépendance au potentiel sont des propriétés déterminantes pour la participation relative des différents types de courants aux entrées de Ca2+. Ces influx évoluent au cours d'une bouffée de PA, avec une large augmentation de la participation des courants N et P/Q. Deux populations neuronales sont discriminées par un courant L à bas seuil d'activation facilité par le PA, responsable d'une queue de courant qui dure plusieurs dizaines de min après la repolarisation. Sur des explants hypothalamiques, un courant L à bas seuil participe au déclenchement des bouffées de PA évoquées par un courant dépolarisant. Cette étude révèle une hétérogénéité fonctionnelle et structurale des canaux Ca2+ dans les neurones du NSO, se traduisant par un mode de recrutement spécifique au cours de l'activité électrique. De plus, les propriétés du courant L à bas seuil d'activation déterminent la rythmicité de l'activité électrique.