Thèse soutenue

Une approche de la transposition didactique : étude des conceptions d'étudiants de première année d'IUFM sur les grands phénomènes géologiques, objets à enseigner à l'école élémentaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Louis Roubaud
Direction : Jean-Jacques Dupin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 2001
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université d'Aix-Marseille. Pôle psychologie et sciences de l'éducation

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Née de l'enseignement des mathématiques au milieu des années 80, élargie au début des années 90 par les concepts de rapports au savoir, la théorie de la transposition didactique est ici appliquée à l'enseignement des phénomènes géologiques à l'école élémentaire. Volcans séismes et tectonique des plaques, largement évoqués dans l'actualité et de nombreux ouvrages de vulgarisation, constituent des objets "publics" de savoir. Après avoir abordé les chemins par lesquels la tectonique des plaques entrait dans le monde de l'enseignement nous avons précisé la définition d'un objet à enseigner qui ne se limite pas à quelques lignes dans les programmes, mais s'inscrit dans un projet social d'enseignement. L'étude des manuels de 1882 à 1985 révèle une évolution hétérogène des savoirs et de leurs présentations, certains sont proches des conceptions archai͏̈ques de certains étudiants. Nous avons centré notre étude sur un moment du processus de la transposition : la construction d'un objet d'enseignement dans un IUFM. Les conceptions des étudiants nous renseignent sur les obstacles conceptuels relatifs aux objets étudiés dont l'un majeur, lié à l'espace et sa représentation, fait l'objet d'une analyse au niveau théorique. Il nous a été impossible de dégager des grands modèles mais plutôt une mosai͏̈que de conceptions. Nous avons isolé de ces conceptions des savoirs relatifs au volcanisme qui, même après la formation, montrent des écarts avec les savoirs de référence de l'institution. Les enjeux de la formation ne sont donc pas ceux fixés préalablement par le rapport institutionnel : la validation d'un cursus prend le pas sur l'approche conceptuelle des objets de savoir. La théorie de la transposition didactique, si elle s'intéresse à leurs dimensions conceptuelles, analyse le rôle social des objets de savoir dans l'apprentissage.