Thèse soutenue

Les représentations du travail en pays sénoufo tyebara (Côte d'Ivoire)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marianne Lemaire
Direction : András Zempleni
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnologie
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Paris 10

Résumé

FR

La these explore la categorie faliwi (travail) et l'ethique du travail qu'elle fonde chez les senoufo tyebara du nord de la cote d'ivoire. Elle s'ouvre sur le temoignage des administrateurs coloniaux et des ethnographes, qui soulignent tous l'ardeur au travail agricole des senoufo (chapitre i). Elle cede ensuite la parole aux senoufo qui sont seuls a pouvoir donner la raison d'une telle ardeur. Ils la donnent de vive voix, a travers un discours : le travail agricole fait reference a faliwi senoufo qui puise sa valeur dans l'effort plutot que dans sa finalite productive. Ils la donnent tout aussi bien a travers des institutions : dans le cadre de concours formalises, la valeur accordee au travail agricole fait appel a la rivalite pour atteindre toute sa mesure (ii). Ils la donnent encore atravers des chants : la musique n'accompagne pas le travail pour le rythmer ou le divertir au mepris de la souffrance qu'il comprend, mais pour l'augmenter en imitant son caractere repetitif et cyclique et en evoquant des themes douloureux et sensibles (iii). Une fois sa dimension de souffrance morale elevee au meme rang que sa dimension de souffrance physique par la rivalite et le chant, le travail agricole est fonde a intervenir au coeur des rituels funeraires. La, il fusionne avec la mort en un << travail de deuil >> dont les deux versants, moral et physique, sont respectivement assumes par les femmes et par les hommes (iv). La valorisation du travail agricole en tant que faliwi se lit enfin en creux, a travers la somme considerable d'interdits qui l'entrave et l'ecarte au profit de la seconde activite qui repond pour les memes raisons au meme nom de faliwi : le travail rituel (v). Travaux, et travaux inspires du travail agricole, sont en effet les rites propitiatoires, les rites initiatiques masculins et feminins et la pratique divinatoire (vi).