Thèse soutenue

Bases neurales des activités linguistiques de dénomination, de production et de compréhension

FR
Auteur / Autrice : Olivier Étard
Direction : Nathalie Tzourio-MazoyerPierre Denise
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques fondamentales et appliquées
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

La premiere partie de ce travail relate une etude en tomographie par emission de positons construite pour mettre en evidence les regions cerebrales communes aux deux versants du langage que sont la production et la comprehension. Le debit sanguin cerebral regional normalise a ete mesure chez huit sujets droitiers repetant une tache de generation de verbes, une tache de comprehension de texte et une condition de repos. Les deux taches de langage provoquent, notamment, l'activation de trois regions hemispheriques gauches : (i) la region operculaire et triangulaire du gyrus frontal inferieur ; (ii) la partie posterieure du sillon temporal posterieur excluant le gyrus supramarginal et le gyrus angulaire ; (iii) la partie anterieure du gyrus temporal inferieur. Ces resultats, coherents avec la litterature lesionnelle aussi bien que neurophysiologique, apportent une definition anatomo-fonctionnelle des epicentres du langage et confirment l'existence d'un systeme semantique distribue anatomiquement en opposition a la representation bipolaire classique. Lors de la deuxieme partie, nous avons compare les activations provoquees par une tache de denomination d'images et une tache de generation de verbes semantiquement associes aux memes images chez des sujets masculins droitiers. Les seules regions communes a ces deux processus linguistiques correspondent a la voie ventrale, responsable de la reconnaissance de l'image et aux regions premotrice et motrice, responsables de la production. La generation de verbes necessitant un traitement semantique repose sur le reseau broca/wernicke. En revanche, la denomination repose sur la region mediane du lobe temporal droit ainsi que sur le pole temporal gauche et provoque une diminution de debit