Thèse soutenue

Les caractéristiques artistiques des textiles de l'époque de Chosôn : l'exemple des pojagi

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jee Young Ra
Direction : Flora Blanchon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de l'art et archéologie
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

De 1485 à 1884, années qui délimitent les deux périodes charnières de la dynastie Chosôn, les femmes doivent se soumettre au code de lois du kyongguktaejon (1484) qui constitue la structure de base des principes gouvernementaux de cette période. C'est également à cette époque que la maison des familles de l'aristocratie prend une forme fermée qui s'accompagne d'un grand changement dans l'organisation de l'espace, et qui tient compte du contrôle des femmes par les hommes. Pendant la dynastie Chosôn, presque tous les lettrés coréens sont sous l'influence du néoconfucianisme de Zhu Xi, adopté pour contrer le bouddhisme, très ancré dans la société coréenne. Il a eu des conséquences dans l'organisation sociale et politique de cette dynastie. C'est dans ce contexte que les pojagi, tissus traditionnels d'emballage de cérémonie ou pour le quotidien, prennent un essor considérable, jusqu'à devenir de véritables œuvres d'art avec des motifs très caractéristiques de la société d'alors. Ils sont créés exclusivement par les femmes et les motifs qui iront en s'épurant, traduisent une aspiration à un monde extérieur auquel elles n'ont pas accès.