Thèse soutenue

Croissance de l'agriculture paysanne et équilibre général de l'économie gabonaise : évaluation des politiques à l'aide d'un modèle d'équilibre général calculable

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Viviane Magnagna Nguema
Direction : Jean-Marc Boussard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Paris 1

Résumé

FR

On analyse les conséquences économiques et sociales de la priorité donnée au Gabon à l'industrie pétrolière au détriment du développement agricole. La première est la fragilité de l'économie gabonaise car le marché pétrolier est instable, réduisant souvent les recettes publiques et conduisant inexorablement à la succession de politiques d'ajustements structurels qui détériorent le niveau de vie des ménages employés aussi bien dans le secteur moderne qu'informel. L'autre conséquence de cet abandon du secteur agricole est l'aggravation des maux sociaux : pauvreté rurale, insécurité alimentaire rurale, inégalités de revenus entre les ménages ruraux et urbains, exode rural, chômage urbain et pauvreté urbaine. Pour chercher des solutions alternatives à ce schéma de croissance déséquilibrée, un modèle d'équilibre général calculable a été élaboré dans le but de tester différentes politiques agricoles proposées par les écoles de pensée. Quatre solutions principales ont été inventoriées et simulées à court terme : l'augmentation de l'offre totale de main d'œuvre, l'élargissement de l'offre de capital agricole paysan, la dévaluation du FCFA et enfin, la combinaison des deux dernières politiques. Il ressort que la quatrième mesure est la plus efficace. Cependant, à long terme, à cause des lois Malassis et Engel qui réduisent la part de la consommation des biens agricoles bruts dans le budget des ménages au profit des biens issus des industries alimentaires et non alimentaires, les solutions passent inévitablement par la transformation des denrées agricoles par ces industries.