Thèse soutenue

Relations entre les voies de signalisation des intégrines et celles de l'insuline et de l'IGF-I : un rôle pour les protéines FAK et IRS-1

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Patricia Lebrun D'ambrosio
Direction : Emmanuel Van Obberghen
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Nice

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

La protéine IRS-1 (Insulin Receptor Substrate-1) est un des substrats majeurs des récepteurs de l'insuline et de l'IGF-I. En présence d'insuline, IRS-1 est phosphorylé sur tyrosine et peut interagir avec les intégrines. Les intégrines jouent un rôle important dans l'adhésion des cellules entre elles et dans leur attachement à la matrice extracellulaire. Après adhésion cellulaire, la tyrosine kinase FAK est phosphorylée sur tyrosine et activée. Nous avons mis en évidence que l'engagement des intégrines induit la phosphorylation sur tyrosine d'IRS-1 et que FAK interagit avec IRS-1. Cette association est dépendante du domaine C-terminal de FAK, mais ne requiert pas son activité kinase. La surexpression d'IRS-1 avec FAK induit une importante phosphorylation sur tyrosine d'IRS-1 et une activation de la PI 3-kinase associée à IRS-1. Nous avons ensuite montré que les intégrines contrôlent l'expression d'IRS-1. Des fibroblastes en suspension expriment très faiblement l'ARNm d'IRS-1 et la ré-adhésion de ces fibroblastes sur fibronectine ou vitronectine restaure le niveau de l'ARNm. Nous nous sommes également intéresés au rôle de FAK dans la régulation de l'expression d'IRS-1. (. . . ). Le contrôle de l'expression d'IRS-1 par les intégrines permettrait d'expliquer une potentialisation à long terme par l'adhésion cellulaire du signal généré par l'insuline ou l'IGF-I. En revanche, la formation du complexe FAK/IRS-1, ainsi que la phosphorylation d'IRS-1 induite par FAK permettrait d'expliquer une potentialisation à court terme de l'action de l'insuline et de l'IGF-I.