Thèse soutenue

Quelques problèmes d'estimation relatifs aux télécommunications non-coopératives

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Ciblat
Direction : Philippe Loubaton
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Traitement du signal
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Marne-la-Vallée

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Dans le cadre d'une transmission numerique monoporteuse et monocapteur, nous avons considere deux problematiques. D'une part nous nous sommes penches sur l'analyse des performances des algorithmes au second ordre d'identification aveugle du canal en presence de signaux a bande limitee. Nous montrons que la methode sous-espace ne permet pas d'estimer le canal, et ceci, en raison de la presence de vecteurs, dits spheroidales, dans le noyau de la forme quadratique associee. Nous montrons egalement que la connaissance du filtre de mise en forme n'ameliore aucunement la methode sous-espace. Enfin, dans le cadre d'une transmission a cyclostationnarite induite, nous montrons que les algorithmes sous-espaces associes sont generalement performants. D'autre part, nous nous sommes attardes sur l'etude des performances asymptotiques d'estimateurs de la periode-symbole et du residu de porteuse bases sur des sommes ponderees de cyclocorrelations. Nous montrons que ce probleme est equivalent au probleme d'estimation de la frequence d'une sinusoide bruitee par la maximisation du periodogramme. Notre probleme presente trois specificites. Le bruit est cyclostationnaire, le processus vectoriel et le periodogramme pondere. Ainsi nous avons du developper une nouvelle technique d'analyse qui s'avere tres efficace, en particulier pour obtenir une forme analytique interpretable de la covariance asymptotique. Dans le cadre de l'estimation du residu de porteuse pour des modulations a valeurs reelles, nous avons deduit que l'estimateur introduit et l'estimateur base sur le signal parfaitement egalise offrent des performances comparables, pour peu que le nombre de cyclocorrelations considerees soit suffisamment grand